offshore survival course

Publié le par ozone

      "mathieu, tu pars sur le lac dans un demie heure..." ok, mais 20 minutes plus tard : "en fait non on viens de t'incrire a un cours de survie" ok aussi, mais kesako ????

       Le lendemain c'est partis, on commence par un cours de survie en mer : les alarmes, les differentes fonctions des gens sur la plate-forme en cas de probleme, les differentes embarcations de survie, les moyens de communication, et pleins d'autres choses, mais ..... en espagnol !!!! et vu mon niveau actuel (debutant plus que moyen) c'est pas gagne. En fin de compte l'instructeur (capitaine Machin Chose) parle pas trop vite, beaucoups avec les mains et avec un power-point tres image, en plus le contenu est loin d'etre difficile donc les etrangers ( Andrew, un americain niveau 0 en espagnol, Ketty et moi) peuvent se concentrer (ou pas comme l'illustre bien ketty sur la photo) sur le peu de mots inconnus et necessaire a grand renfort de dictionnaires et de bavardage. Enfin du bavardage legal!!!

      Puis il est l'heure de passer a la pratique. Le lendemain rendez vous a la piscine de Las Morochas. Apres avoir tourne en rond pendant une bonne demie heure le chauffeur du taxi trouve enfin la fameuse piscine. Et la, c'est le drame, il manque 80 bon cm d'eau dans la piscine et il n'y a pas d'echelles pour en sortir, mieux vaut pas tomber dedans.... mais le cadre est terrible : palmiers, chaise longue (oui le singulier c'est fait expres) et parasoles. L'instructeur arrive les bras charges de trucs : bouees, gilets de sauvetages et tas de plastique qui ressemble a rien. Il nous degotte une echelle et c'est partis. Premier exercice : apprendre a flotter, sans gilet et en restant immobile. Eh bien croyez moi c'est loin d'etre facile... et apres une petite heure et avoir bu la tasse plusieurs fois, c'est bon on est tous ok avec la flotaison, tres utile quand il faut survivre plusieurs jours en mer sans gilet... Puis c'est le lance de bouees de sauvetage, marrant mais sans plus. Ensuite on apprend a sauter d'une plate forme avec et sans gilet en sautant du bord de la piscine, le truc c'est se boucher le nez d'une main et soit tenir le gilet sois se proteger les parties intimes de l'autre. Hyper utile, surtout qu'en general la plate forme et a plus de 10 m au dessus du lac et en mer cela monte a plus de 30m... Et enfin on attaque le tas de plastique qui se revele etre un radeau de survie. Le but du jeu : le radeau est a l'envers, il faut le retourner et monter dedans puis le retourner encore une fois, sur ce truc la, on s'est bien marre, surtout pour les premiers qui ont du experimenter pas mal de technique differentes... Et voila une matinee entiere passe dans la piscine, le cours de l'apres midi a surtout profite a Morphee...

     Puis vient la phase numero 2, lutte contre le feu. La c'est un pompier local qui viens nous faire le cours, super interessant sur le feu en general et comment lutter contre. Au menu : fonctionnement du feu, types de feux et extincteurs associes, principes d'extinction ... un peu plus de 10h de cours. Puis viens la pratique, "ah ouai on va faire quoi, mettre le feu????" et bien oui! C'est partis pour une demie heure de route pour aller dans une ferme en campagne et la un camion de pompier avec des pompiers, des etables et des chevaux plus que maigres nous attendent. Pour info les chevaux servent strictement a rien, mais c'est pour planter le decors... On commence par un appercu du matos des pompiers, tuyaux et lance, et comment lancer les rouleaux de tuyaux pour qu'ils se deroulent d'un coup, pui comment les reenrouler, c'est pas super drole... Puis on nous emmene un peu plus loin sur le bord d'un champ pres d'un tas de pneux qui sent l'essence.... et la, un mec sort un briquet et voila un beau feu hyper chaud de plusieurs metres de haut... et c'est partis, tous chacun notre tour on va tenir la lance pour voir comment ca fait. Sur la photo la lance est reglee pour faire un ecran contre les flammes et surtout contre la chaleur, en revanche c'est pas tres efficace pour eteindre le feu.... Puis on concentre le jet et la on prend conscience que le feu est a un metre, chaleur intense malgre les vetements trempes... C'est vraiment genial comme truc, la lance pousse vraiment (c'est pas le tuyau du jardin...) c'est pourquoi on est en file indienne pour tenir le mec de devant. Et cela permet de prendre conscience du vrai boulot des pompiers, bravo a eux.

      Enfin ce matin on a commence le cours de premiers secours avec un medecin, ou plutot une medecin.... super jolie, ca aide a rester reveille en cours, mais c'est beaucoup plus dur de se concentrer pour comprendre l'espagnol, mais c'est pas grave, comme dans les "bricol' girl" elle fait plein de demonstration et de toute facon, je sais pas si c'est si utile d'apprendre a dire glotte, humerus, ou circulation sanguine en espagnol. On a appris a lire un thermometre, a compter les pulsations cardiaque sur 15 seconde puis a multiplier par quatre pour les avoir sur une minute (c'est un resume du cours, elle a mis 10 minutes a expliquer ce calcul....), a prendre la tension (sans faire les imbeciles avec le stetoscope, c'est moins marrant mais plus efficace).... On attendais tous avec impatience (sauf Ketty) le moment de la demonstration du bouche a bouche mais comme vous pouvez le voir sur la photo elle a fait autrement... Tant pis! Et demain on apprend les massages cardiaque avec des manequins...

sur ce il est bientot minuit et demain ya cours, celui la j'ai vraiment pas envie de le rater.... c'est une idee a creuser pour donner envie aux eleves d'aller a l'ecole...

 

Publié dans venezuela

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rejome 11/12/2006 22:31

je suis jaloux, j'ai pas eu le droit a tout ca: pas de filles jolies, de feux, la piscine etait dans un hangar et pas de premiers secours non plus. SNIF, c po juste